Des coopérations

Les centres de ressources politique de la ville ont vocation à fonctionner sur un principe de production collective, en articulation avec d’autres acteurs et réseaux. La transversalité, la coopération avec des acteurs diversifiés -professionnels ou non de la politique de la ville- visent à renforcer les démarches d’échanges et de capitalisation, de co-formation et de production collective de réponses

 

Coopérations

Formation Acteurs Habitants, une coopération entre RésO Villes et l’Ecole du Renouvellement Urbain

Formation Acteurs Habitants, une coopération entre RésO Villes et l’Ecole du Renouvellement Urbain

L’Ecole du Renouvellement Urbain et RésO Villes ont proposé une formation, à Lorient, les 15, 16 et 17 juin 2016 : Exercer son pouvoir d’agir dans le cadre de la mise en place des conseils citoyens et des maisons du projet. La formation Acteurs habitants a été conçue par l’Ecole du Renouvellement Urbain. Depuis 2011, plusieurs centaines d’habitants venant de toute la France ont suivi cette formation à Aubervilliers. Dans le cadre de la mise en place des conseils citoyens, il a été décidé de déployer ce dispositif en région. La Bretagne fait office de région-test. Ces trois jours de formation ont réuni une vingtaine d’habitants de Lorient, Rennes, Brest, Quimper, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Vannes, Concarneau…

Les objectifs de la formation étaient de :

  • Conforter la posture des habitants acteurs dans leur quartier et notamment les membres des Conseils Citoyens
  • Fournir les repères réglementaires et techniques permettant de questionner les projets de renouvellement urbain et de gestion urbaine de proximité
  • Faciliter l’exercice du pouvoir d’agir des habitants par un apport de méthode et d’outils pour la « négociation active » et la coproduction des projets

Voir le film réalisé lors de cette formation

Réseau régional des acteurs de la politique de la ville et de l’habitat du Centre-Val de Loire

Réseau régional des acteurs de la politique de la ville et de l’habitat du Centre-Val de Loire

Le réseau régional des acteurs de la politique de la ville et de l’habitat, coanimé par Villes au Carré, l’USH Centre-Val de Loire et la DREAL Centre, a pour objectif d’accompagner les professionnels territoriaux dans la mise en oeuvre de la réforme de l’habitat (Loir Alur et Loi Lamy) en facilitant son appropriation (méthodes et outils), de développer une expertise commune aux différents acteurs des collectivités des bailleurs et de l’Etat, et de favoriser les échanges de pratique et soutenir les territoires les moins avancés. Créé en mars 2016, le réseau s’est réuni 5 fois, faisant appel à différents experts : CGET, DHUP, ANRU, USH et témoignages de collectivités. Ce réseau concerne tant les EPCI en politique de la ville que les autres EPCI avec la loi Alur.

Voir la plateforme en ligne du réseau

LaFédé et Profession Banlieue accompagnent les associations de médiation sociale et culturelle

LaFédé et Profession Banlieue accompagnent les associations de médiation sociale et culturelle

Profession Banlieue (centre de ressources politique de la ville en Seine-Saint-Denis) et la Fédération des associations de médiation sociale et culturelle d’Île de France (LaFédé) travaillent ensemble pour accompagner les associations de médiation dans le développement et la reconnaissance de leur métier.

Parmi les projets portés en commun, un groupe de travail sur la mesure des coûts évités par la médiation sociale a été organisé en 2015. Les associations recueillent un certain nombre de données quantitatives (nombre de personnes reçues, nombre de permanences etc.), mais ont peu les moyens de les analyser pour en faire ressortir les effets de l’intervention sociale des médiatrices. Il s’agissait donc d’identifier le « retour social sur investissement » de leurs actions dans le domaine de la santé et de l’éducation, en repérant les économies réalisées (par exemple gain de temps pour les partenaires, baisse des violences physiques, etc.) et en leur attribuant une valeur monétaire. Les résultats sont présentés dans un document co-édité par Profession Banlieue et LaFédé (Valoriser les interventions des médiateurs sociaux et culturels). Une journée a permis de les faire connaître à des professionnels des associations, des collectivités et de l’État.

Dans la continuité de ce travail, les deux associations, en lien avec un groupe de médiatrices, s’emploient à adapter l’outil Médios, élaboré par France Médiation, à la médiation sociale et culturelle. Grâce à cette coopération, ce logiciel de suivi des activités de médiation propose un module qui prend en compte la spécificité des actions des associations de médiation sociale et culturelle.
L’objectif est de faciliter le suivi et la valorisation du travail des associations de médiation. En 2017, LaFédé et Profession Banlieue forment et accompagnent les associations qui le souhaitent à l’utilisation de Médios.

Plus d’information sur le site de Profession Banlieue

Constitution de réseaux pluridisciplinaires territorialisés de prévention des ruptures et de la radicalisation

Constitution de réseaux pluridisciplinaires territorialisés de prévention des ruptures et de la radicalisation

L’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (ORIV) et l’École supérieure en travail éducatif et social de Strasbourg (ESTES) accompagnent, en lien avec la ville de Strasbourg, une démarche-action expérimentale sur deux quartiers strasbourgeois dans l’objectif de prévenir le risque de ruptures et de radicalisation. Il s’agit de mettre en place des réseaux pluridisciplinaires pour travailler collectivement sur les dynamiques territoriales. L’angle de travail proposé est celui des risques de ruptures, sachant que celles-ci peuvent notamment renforcer les processus amenant à la radicalisation violente. Ce travail s’appuie sur l’approche prônée par le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence de Montréal (CRPVM) visant à identifier sur un territoire (conçu comme un « terreau ») les facteurs de protection et les facteurs de vulnérabilité. Si la démarche expérimentale est pour l’instant mise en place sur deux quartiers de Strasbourg, elle a pour vocation à s’étendre au reste de la ville. L’action est soutenue financièrement par l’Etat (FIPD) et la Ville de Strasbourg. »

Les journées de l’ingénierie territoriale, une coopération CR•DSU, Aradel, Cap Rural et Ciedel

Les journées de l’ingénierie territoriale, une coopération CR•DSU, Aradel, Cap Rural et Ciedel

  • CR•DSU : centre de ressources politique de la ville
  • Aradel : association qui vise à la professionnalisation des développeurs économiques locaux
  • Cap Rural : centre de ressources sur les pratiques du développement local, notamment rural
  • Ciedel : centre de formation et d’appui pour le développement local et la solidarité internationale

L’organisation des journées territoriales est née d’une volonté de quatre réseaux d’Auvergne-Rhône-Alpes de faire se rencontrer et débattre des professionnels de cultures différentes (développeur économique, local, tourisme, urbain, rural, politique de la ville…), engagés au service du développement des territoires, et amenés à travailler de plus en plus ensemble.

Depuis 2014, chaque année nous organisons une rencontre sur un thème particulier : Travailler ensemble dans un contexte en évolution (2014), Intelligence collective : sport d’équipe ou sport de combat ? (2015), Intelligence collective et territoires : expérimentons ! (2016).

Diagnostic partagé de territoire : des ressources communes pour croiser les regards

Diagnostic partagé de territoire : des ressources communes pour croiser les regards

L’IREV s’est associé à l’APSN (centre de ressources de la Prévention spécialisée du Nord), l’Union régionale des centres sociaux du Nord Pas-de- Calais, l’union départementale des CCAS, l’IRTS Hauts-de-France et le conseil départemental du Nord pour proposer aux acteurs du travail social et du développement local un site ressource composé de fiches et conseils méthodologiques.

Convaincus que le développement  social des territoires repose sur des processus collectifs et concertés, les partenaires partagent l’ambition de promouvoir des diagnostics partagés en offrant des supports adaptés aux professionnels, bénévoles, habitants et formateurs.

Intitulé https://www.diagnostic-territoire.org, ce site est entièrement sous licence libre, ce qui vous autorisera à utiliser les données mais également à les enrichir pour faire part de votre expérience en devenir. Ces outils peuvent être assortis de formations et/ou accompagnements au diagnostic de territoire.

 

Des ateliers Dév éco en Martinique avec le CNFPT et la Caisse des Dépôts

Des ateliers Dév éco en Martinique avec le CNFPT et la Caisse des Dépôts

Ville Caraïbe organise avec le CNFPT et la Caisse des Dépôts 4 ateliers en 2017. Chaque atelier aborde une problématique particulière, mais permet à chaque fois de présenter : un dispositif de droit commun peu mobilisé ; une démarche innovante de la politique de la ville et des retours d’expériences d’initiatives remarquables.

Chaque partenaire amène des moyens et surtout un public différent : collectivités, entreprises, acteurs de la politique de la ville (État, élus, associations etc.)

Plus d’informations sur le site de Ville Caraïbe

Favoriser l’émergence d’espaces d’expression et de coopération avec les jeunes

Favoriser l’émergence d’espaces d’expression et de coopération avec les jeunes

Depuis 5 ans, le Pôle de ressources 95 et les fédérations des centres sociaux et des MJC oeuvrent conjointement, à travers des rencontres régulières – 5 par an – à la qualification des professionnels de la jeunesse (animation, prévention spécialisée, information jeunesse, foyers de jeunes travailleurs…). Tout en interrogeant le sens des métiers de la jeunesse, il s’agit de penser collectivement les conditions de l’expression, de la coopération, de la participation quelles que soient les thématiques abordées : santé, culture, citoyenneté…

En savoir plus sur le site du Pôle ressources Val d’Oise

Trajectoire Ressources et Trajectoire Formation : un partenariat historique, territorialisé et des trajectoires convergentes

Trajectoire Ressources et Trajectoire Formation : un partenariat historique, territorialisé et des trajectoires convergentes

Présentée souvent comme association sœur, ou cousine, Trajectoire Formation partage nos références à l’Education populaire et notre attachement au fait associatif.
Dans la proximité et dans la conduite de projets, le partenariat consolidé avec Trajectoire Formation est bien vivant. Il se traduit non seulement depuis le début de notre activité par la mutualisation de postes, le partage d’espaces et de moyens logistiques, mais également et surtout par la mise en œuvre de projets communs (exemple de la formation expérimentale « jeunesse et pratiques des réseaux sociaux »).

Le « ciment » de ce partenariat reste surtout celui qui s’opère de longue date à travers des interventions de notre équipe dans des temps de formation portés par Trajectoire Formation sur les questions relatives aux politiques publiques, à la politique de la ville, à la participation ou encore aux dynamiques de communication. Une volonté forte lie nos deux structures, celle de l’innovation nécessaire pour s’adapter au mieux aux réalités nouvelles de nos champs professionnels. Ce partenariat de proximité et d’histoire est largement favorisé par le cadre de la Maison des Métiers de la Ville et renvoie par là-même au rôle majeur de Pays de Montbéliard Agglomération à travers son soutien actif à trois niveau : celui lié à l’équipement Maison des Métiers de la Ville, celui des moyens et celui des projets partagés.

Voici un exemple de travail commun : Un Coup D’essai, publication distanciée sur la participation des habitants