Question de ville, Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

"On voudrait entendre crier toutes les voix de nos cités". Paroles d'habitants des quartiers en politique de la ville

  • Participation des habitants
2012
136 p
Texte imprimé
Ce rapport est le fruit d’une rencontre entre deux réseaux : celui des centres sociaux et socioculturels de France, dont 600 d'entre eux sont implantés en territoire de la politique de la ville ; et Question de Ville, association des directeurs des centres de ressources pour la politique de la ville. Il rend compte d’une démarche conduite au cours de l’année 2011 avec des groupes d’habitants de quinze quartiers différents, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et dans un département d’Outre-Mer. L’objectif était, à partir de rencontres successives, d’élaborer un premier rapport national sur la vie dans les quartiers. Si les Centres sociaux sont des lieux en très grande proximité avec les territoires et leurs habitants, les Centres de ressources sont au coœur des réflexions sur les questions urbaines et sociales. En s’associant, nous avons souhaité mettre en commun nos savoir-faire au service du développement social urbain. Nos deux réseaux défendent une même conception fondée sur une place plus grande laissée aux initiatives des habitants et à celles des associations. Ce rapport est donc une forme d'expression citoyenne, pouvant contribuer au débat indispensable sur l'avenir de ces « morceaux de ville ». "On voudrait entendre crier toutes les voix de nos cités… et entendre hurler la joie et la gaité (Chanson d’un groupe de jeunes filles à Creil) La fédération des Centre sociaux et socioculturels de France et Question de Ville, association des directeurs des centres de ressources Politique de la Ville, soutenus par le SGCIV, se sont associés pour réaliser un rapport sur la vie dans les quartiers, à partir du point de vue de 300 habitants, issus d’une 15aine de quartiers. Cette publication forte et sensible est préfacé par François Lamy, Ministre délégué à la Ville : « Ce rapport (…) nous rappelle qu’une part de la dignité des gens qui vivent dans ces quartiers réside dans le fait d’avoir quelque chose à dire sur leur propre destin et que ce « quelque chose » doit être au cœur de l’action publique ». Catherine Foret, sociologue, donne à voir avec un ton juste et fidèle que les habitants « ne rêvent pas d’une autre vie, mais d’une vie meilleure ici » et qu’ils ont des propositions concrètes à défendre. Le texte se lit avec aisance, par son contenu et sa mise en page originale. Il est organisé en courts chapitres, présentant une synthèse, des phrases d’habitants et des photos. Ce rapport est une contribution citoyenne pour éclairer et enrichir le travail de réflexion engagé sur l’avenir de la politique de la ville. Elle revient sur certaines idées reçues et ouvre le débat sur les besoins fondamentaux de reconnaissance, de lieux de vie de qualité, d’éducation, de dialogue inter-générationnel mais aussi de lutte contre la « violence ordinaire » et la discrimination à l’emploi des jeunes." Un avis de Cécile Dublanche, directrice de Villes au Carré.

Exemplaires

  1. Cité Ressources
  2. Labo Cités
  3. PROFESSION BANLIEUE
  4. RÉSOVILLES
  5. Ressources & Territoires. Midi-Pyrénées
  6. Villes au Carré