Lorsqu’approchent les grands événements sportifs en France, on évoque une multitude d’impacts positifs pour les territoires : des retombées économiques, une amélioration de la notoriété et de l’image du site d’accueil, une accélération des transformations urbaines et des transitions écologiques, des bienfaits pour la cohésion sociale ou encore une conversion de nouveaux sportifs qui passeraient de sédentaires à actifs. Mais lorsque ces événements sont terminés, une fois que les espoirs passent l’épreuve des faits, le regard est souvent plus nuancé.  En effet, pour les experts et observateurs (universitaires et cabinets d’évaluation), ces impacts dépendent d’une multitude de facteurs et de conditions de déroulement en amont, pendant et après le temps sportif.

A ce jour, il existe peu d’études ou d’enquêtes dédiées à l’évaluation des impacts sociaux, économiques ou environnementaux des grands événements sportifs sur les quartiers prioritaires de la ville. Une zone d’ombre subsiste… tout autant que les espérances ou les critiques virulentes.

Ainsi, après la coupe du monde de rugby en 2023 et à quelques semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, le réseau national des centres de ressources politique de la ville propose un webinaire le 24 mai, de 14h à 15h30, afin de de croiser le regard de différents observateurs pour discuter de la question suivante : quels impacts des grands événements sportifs pour les quartiers prioritaires de la ville ?

> Inscrivez vous ICI

 

Avec la participation de  :

 

Contacts : 

Les indicateurs mobilisés pour évaluer la politique de la ville s’appuient généralement sur des comparaisons temporelles de données socio-démographiques. Cette approche en “stocks” occulte les mobilités résidentielles à l’œuvre, et peut laisser conclure à l’aggravation des situations individuelles et au creusement des écarts de développement avec les autres quartiers, et donc à l’inefficacité de la politique de la ville.

A l’heure de la signature des nouveaux contrats de ville et de la mise en place d’outils d’évaluation de cette politique, l’ambition de ce webinaire, organisé par le réseau national des centres de ressources politique de la ville, est de démontrer aux collectivités impliquées dans la politique de la ville l’intérêt de compléter la compréhension des dynamiques locales avec des analyses de mobilités résidentielles des ménages en QPV afin d’évaluer les effets de la politique de la ville mais surtout d’affiner les politiques publiques à l’œuvre.

Ce webinaire a pour objectif de sensibiliser les acteurs pilotant les contrats de ville (élus, techniciens des collectivités, agents de l’État, bailleurs, etc.) à ces méthodes d’analyse via la présentation d’études, de cas d’usages leur permettant de comprendre à la fois la nature des observations et des résultats pouvant alimenter leur politique publique, et à la fois d’appréhender les contraintes et impondérables d’ordre méthodologique.

Pour vous inscrire : https://forms.gle/UQfFPN9JYRc28c7a6

 

Programme :

  •  13h-13h20. Introduction par le RNCRPV. Qu’est-ce qu’une analyse en flux ? Comment l’étude des mobilités résidentielles permets d’enrichir la compréhension des dynamiques à l’œuvre en QPV et de préciser les actions de la politique de la ville ?

Atouts, possibilités et limites d’approches quantitatives des mobilités résidentielles :

  • 13h20-13h50. Approche de l’INSEE avec les exemples d’études de mobilités résidentielles en QPV à l’échelle nationale, de l’Occitanie, du Grand Est et de Nancy.
  • 14h-14h20. Étudier les mobilités résidentielles par les données des bailleurs sociaux. L’exemple de l’étude d’Hugo Botton (COMPAS) à Nantes Métropole
  • 14h30-14h50. Étudier les mobilités résidentielles par les données de la CAF. L’exemple de l’étude de Luc Guibard (CTRAD) en Ile de France

Atouts, possibilités et limites d’approches  qualitatives des mobilités résidentielles :

  • 15h-15h20. Présentations des travaux de Christine Lelévrier : approche par les trajectoires résidentielles, renseigner les dimensions sensibles des choix et stratégies résidentielles

Mercredi 27 mars 2024
14h – 16h
En visioconférence


Trajectoire Ressources propose un nouveau rendez-vous Oxygène. Ce temps d’échange, en visioconférence, thématisé selon l’actualité permet de réfléchir sur les problématiques et enjeux du moment. Il s’appuie sur le témoignage d’acteurs locaux, le partage de bonnes idées et/ou d’informations générales sur la politique de la ville, ou encore l’apport éclairant d’experts sur un sujet donné.

Dispositif mis en place à la fin des années 90 pour renforcer la place des habitants dans la gouvernance locale, le Fonds de Participation des Habitants (FPH) a connu tour à tour son heure de gloire et sa mise à l’écart durant la première décennie des années 2000.  Depuis 2023, cet outil de la démocratie participative reprend une certaine notoriété : notamment pour donner du pouvoir aux habitants. C’est un pouvoir concret sur des actions que ces derniers trouvent pertinents pour leurs quartiers. Sa mise en œuvre questionne la place des structures relais et la manière dont les habitants sont accompagnés pour utiliser ce dispositif qui, représente in fine un droit pour ces derniers. Droit, qui dans la pratique, souffre d’un non-recours assez important pour être relevé. Comment réinvestir ce dispositif à l’heure de la rénovation des appels à projets annuels, d’une forme d’extension des conventions pluriannuels d’objectifs et d’une volonté de redynamiser la participation des habitants dans la fabrique de la politique de la ville ?

Cet oxygène permettra de prendre connaissance du FPH dans ses diverses facettes (politique, administrative, financière) notamment par des retours d’expériences de territoires qui l’utilisent.

Avec les interventions de : 

  • Pierre-Jacques MATHIEU (Directeur de la DCSU) et Marine CLAUSON-GUICHARD Coordinatrice des centres sociaux, Ville d’Autun
  • Melissa PINTO-AMOEDO, Fédération des centres sociaux de Loire et Haute-Loire

S’inscrire

Avec le soutien de l’ANCT, l’IREV, centre de ressources politique de la ville, et l’Union Régionale pour l’Habitat Hauts-de-France ont le plaisir de vous convier au webinaire :

« Favoriser l’égalité d’accès au logement social : Des outils pour se former »

Vendredi 15 mars 2024

En visio-conférence

14H00-15H15

! S’inscrire !

Dans le cadre d’une expérimentation menée en Hauts-de-France visant à prévenir les discriminations dans l’accès au logement social, l’IREV et l’URH ont permis la co-construction d’outils pédagogiques permettant de dispenser des sessions de sensibilisation.

Les objectifs :

  • interroger les pratiques
  •  limiter le risque discriminatoire
  • De quoi s’agit-il ?

 L’IREV et l’URH vous proposent dans ce webinaire de découvrir les kits pédagogiques créés, d’entendre quelques retours d’expériences et d’échanger.

La progression pédagogique de ces outils vise à mieux appréhender les enjeux d’égalité et de prévention des discriminations dans les processus d’attribution. Dans un contexte où les politiques d’attribution des logements sociaux et de peuplement ont connu des bouleversements institutionnels majeurs au travers de plusieurs lois récentes, les missions en matière de gestion du peuplement et d’occupation du parc de logement social se renouvellent. Les enjeux de mixité sociale sont prégnants et impliquent des engagements politiques et techniques en matière d’attribution plus transparents.

> Concrètement :

  • Le kit de sensibilisation permet de dispenser un premier module de 3H30 dédié à la maîtrise des fondamentaux. Ouvert à tous les acteurs en charge des attributions (bailleurs, collectivités, Etat et représentants des locataires), il permet de comprendre le cadre législatif, la sémantique en matière de discrimination ainsi que sa traduction possible à travers des situations concrètes. Le kit de sensibilisation constitue le principal support et permet de revenir sur les principaux apports.
  • Le second kit pédagogique du référent permet d’organiser une session d’ une journée permettant de devenir « référent ». Ce module, optionnel, permet d’identifier des personnes « ressources » capables de diffuser le module de sensibilisation auprès d’autres collaborateurs et/ou d’être une personne « ressource ». Cette démarche permet de constituer des binômes de référents sur chaque territoire. Le kit pédagogique du « référent » ainsi que son support pwpt constituent les principaux supports permettant à ces binômes de réaliser cet objectif.

Grâce au soutien de l’USH et de l’ANCT, cette démarche vise à être essaimer à l’échelle nationale.

Courant juin 2024, deux sessions seront proposées aux acteurs intéressés.

Ce webinaire s’adresse :

  • aux pilotes des contrats de ville, chargés de mission cohésion sociale, lutte contre les discriminations, politique de la ville
  • aux membres des CALEOL (Elus, bailleurs, représentants de locataires, collectivités)
  • Techniciens en charge des attributions, des enjeux de peuplement/habitat
  • Elus communaux et communautaires
  • Et plus généralement aux territoires engagés dans une démarche de prévention/lutte contre les discriminations.

 

L’actualité nous invite à formuler des projets ambitieux et concrets pour nos quartiers dans les années à venir. C’est pourquoi la question des outils, des méthodes et des pratiques se pose pour soutenir les visions et répondre aux défis que rencontrent les habitants des quartiers en politique de la ville. Dans ce contexte, Cité Ressources vous invite à un temps de retour sur l’expérimentation de budgets participatifs menés par la Métropole Aix-Marseille-Provence, entre 2019 et 2022.

Lors de ce webinaire, nos intervenants vous racontent comment la mise en place de budgets participatifs a pu renouveler les pratiques professionnelles, associer concrètement les habitants, renforcer leur pouvoir d’agir, voire mettre en place des processus de codécision…

En espérant que ces expériences vous inspirent et que demain, vous aussi vous osiez les budgets participatifs !

 

>> Lien d’inscription

L’IREV, CRPV Hauts-de-France, a intégré la dynamique proposée par le Centre de ressources régional en écomobilités (CREM) et Rue de l’avenir autour des mobilités durables en intégrant un groupe de travail et de réflexion pour proposer des webinaires sur le sujet.

Le deuxième webinaire de cette démarche collective, prévu le 23 janvier de 13h45 à 16h15, portera sur les mobilités durables et l’enjeu des nouveaux Contrats de ville. Son programme, en cours de préparation portera notamment sur 5 points clés :

1.       Réfléchir et se poser les bonnes questions

2.       Observer l’existant et les exemples inspirants

3.       Imaginer ensemble et faire avancer la question de la programmation

4.       Réaliser et organiser la mise en œuvre : avec qui et avec quels moyens, quelles compétences (conception, chantier…)

5.       Evaluer : Se donner des objectifs et des outils / indicateurs d’évaluation puis repartir une nouvelle boucle d’étapes du projet

 

Informations complémentaires et inscriptions sur le site de l’IREV

Les Assembleurs, coopérative agissant sur l’inclusion numérique et l’IREV, centre de ressources Politique de la ville Hauts-de-France ont souhaité proposer un webinaire sur l’inclusion numérique dans les quartiers avec comme perspective la signature des prochains Contrats de ville.

Ce qui se joue dans la société autour du numérique vient percuter les modes de vie, les services publics et leurs accès, la manière dont on travaille, dont on se forme ou dont on se déplace. Le numérique implique également de ne pas mettre de côté une part de la population. Le numérique peut être vecteur d’exclusion comme d’inclusion et les quartiers prioritaires en sont l’exemple.

Comment créer cette dynamique d’inclusion numérique sur son territoire et comment intégrer les quartiers prioritaires et la population qui y réside dans cette dynamique ?

Le cadre des nouveaux contrats de ville est l’occasion d’ouvrir un espace de débat et de connaissances sur l’inclusion numérique dans les QPV et de pouvoir, le cas échéant adapter les stratégies locales aux problématiques rencontrées dans les QPV.

Contribution à cette dynamique d’élaboration des nouveaux contrats de ville, ce webinaire proposera des témoignages d’acteurs et de territoire pour mieux prendre en compte l’inclusion numérique des habitants des QPV.

Rendez-vous le 9 janvier de 14h à 15h30

>Informations complètes et inscription sur le site de l’IREV

Ce webinaire a pour objectif de présenter les deux kits pédagogiques de sensibilisation aux discriminations élaborés par l’IREV, CRPV Hauts-de-France en 2023 :

  • Un premier kit, généraliste, est destiné à tous les acteurs de la politique de la ville et permet d’aborder les principes clés entourant la notion de non-discrimination. Il est issu d’un travail partenarial avec l’Agglomération Creil Sud Oise et EGAE.
  • Le second kit, spécifique à l’égalité d’accès au logement social, s’adresse à tous les acteurs de ce secteur. Il a été construit en collaboration avec l’Union régionale Habitat à partir d’une expérimentation menée sur le territoire de l’agglomération Valenciennes métropole.

Ces outils vous permettront d’être sensibilisé et de devenir réplicant.

Vous découvrirez deux kits pédagogiques comprenant chacun  :

  • Un livret de formation
  • Un livret dédié au rôle de réplicant (pwpt à l’appui)

Ce webinaire flash sera l’occasion d’explorer les modalités de mise en œuvre de ces outils et leur prise en main.

Rendez-vous le 8 décembre, de 10h à 11h15

Sur inscription

L’ORIV vous propose ce cycle de qualification, de 4 séances, de novembre 2023 à janvier 2024, pour mieux appréhender la prévention et la lutte contre les discriminations sur les territoires.

Travailler sur les enjeux d’égalité, à partir de la notion de discrimination, est loin d’être une évidence pour les acteurs sociaux impliqués sur les territoires (politiques, professionnels, citoyens, associations). Certains questionnements sont d’ailleurs récurrents :

  • L’observation et la mesure des discriminations sont-ils des leviers pour l’action ?
  • En quoi le droit est-il un outil « efficace » pour lutter contre les discriminations ?
  • Quelle prise en compte de la parole des personnes confrontées aux situations de discriminations ?
  • Quel accompagnement et quels outils pour faire perdurer une mobilisation collective ?

A partir de ces questions, en lien avec des chefs-fes de projet du Grand Est travaillant sur les discriminations et la DREETS Grand Est, l’ORIV a construit ces temps d’échanges afin :

  • D’apporter des éléments de cadrage et de méthodologie,
  • D’outiller les acteurs par le partage d’expériences,
  • D’identifier les leviers et pistes d’action qui peuvent être mobilisés sur les territoires.

Programme détaillé du cycle et inscription